UN REGARD APEURÉ SUR UN TROTTOIR HABITÉ


 Parce que nous vivons tous en communauté, il est essentiel de souligner que nous devons nous regarder 

 

Un regard posé sur toi en passant à tes côtés, je ne l’oublierais pas parce que tu es

Une infime probabilité de se revoir dans ce vaste monde aux lignes destructurées

Un souvenir qui se niche dans ma mémoire et ton regard immortalisé dans mes pensées

Un espoir futile de croire en des retrouvailles insensées

Je n’oublie pas ce trottoir sur lequel tu étais allongé

Un brin détérioré, quelque peu dévasté et un drame à tout jamais

Je ne t’oublierais pas parce que tu es

Pleurant ton désespoir, j’avais cru percevoir une gaité par ton sourire qui masquait une tristesse vouée à la détresse

Un jour, je te promets je repasserais sur ce trottoir et j’aurais ma plus riche pensée en hommage à ton regard blessé

L’élégance de l’esprit ne se mesure pas à une apparence mais à une intense conviction de pouvoir changer ce triste monde dans lequel des regards perdus attendent désespérément notre aide qui passe par notre volonté !

AS (27 janvier 2012, 22:04)

FacebookGoogle+Partager