Les fêtes de fin d’année : le rdv des frustrations


Les mêmes scénarios se répètent

Au bureau, les collègues ont ramené des boîtes de chocolats. On prévoit déjà le nouveau régime qui sera la tendance du mois de janvier. Il y a Corinne, la secrétaire qui panique quant à l’élaboration de son menu pour la Saint Sylvestre. Jessica, la maigrichonne, dit qu’elle a pris 3 kilos depuis le 1er décembre et qu’elle ne rentrera pas dans sa jolie robe aux mille et une paillettes qu’elle a achetée pour séduire son Jules le 31. Quentin regrette déjà de sortir avec cette jolie blonde à qui il va devoir faire un cadeau, il surfe sur Amazon depuis 2 semaines. Jean, le comptable, qui ne cesse de parler de son chalet à la montagne et s’excite déjà à l’idée de descendre les pistes avec sa femme ! Sabrina a déjà posé 1 semaine pour s’occuper de ses enfants. Elle a dépensé une fortune pour les cadeaux qu’elle a du acheter au détriment de la non-existence du Père Noël. *Les prénoms utilisés sont fictifs ;-)

À la maison, les enfants ont reçu leurs joujoux qu’ils voyaient en rêve. C’était tellement magique, ils ont sauté de joie le 25 pendant 24 heures. À ce jour, les joujoux pleurent dans un petit coin de la chambre, Spiderman n’a plus de bras et Barbie a une nouvelle coupe de cheveux. Mince ! Le Jules a offert une écharpe en soie alors que la demoiselle s’attendait à un bijoux. Puis, le Jules est déçu car la belle n’a pas eu la réaction attendue. Le meilleur ami a demandé sa princesse en mariage, nulle doute la copine va être jalouse ! On prépare le jour de l’an, impossible de trouver un événement disponible. Les prix sont astronomiques, tout compte fait on va peut être rester à la maison… Les amis proposent un restaurant, il est déjà complet. Il y a cette boîte de nuit dans le coin de la rue mais ce n’est pas assez féérique comme programme. Pourquoi ne pas partir dans une ville plus festive ? Sur internet, les prix dépassent l’entendement du raisonnable. Il faut aussi préparer les cartes de voeux au risque d’avoir des amis mécontents de n’avoir pas reçu leur carte annuelle. Le réseau sera saturé à minuit alors on prépare le texto à l’avance, certains ne seront pas envoyés et les conflits seront le présent de la nouvelle année. Les célibataires font le tour du répertoire pour rappeler leur existence, ne recevant pas de réponses, les messages seront vains.

La frustration fait son chemin, on se remet en question

Pour 2016, on prépare un tas de résolutions qu’on criera sur tous les toits pendants 2 semaines. À commencer par le régime, le tri dans les amis, une rupture ou une nouvelle histoire d’amour, un projet professionnel, être plus généreux ou moins pigeon, être plus à l’écoute ou égoïste, prendre sa vie en mains, supprimer son compte Facebook, arrêter de jouer à Candy Crush, gagner plus d’argent et faire des économies, se réveiller plus tôt ou dormir moins tard, faire du sport, lire ce livre poussiéreux qui décore l’étagère depuis 5 ans, aimer plus, changer de look, arrêter le gluten, partir en vacances et j’en passe…

Le 31 décembre, on sera d’accord pour se dire « que le temps passe vite » ! 

Les 6 frustrations au rendez-vous 

  • L’attente de Noël 

Dès la fin du mois de novembre, les préparatifs commencent lorsque l’on voit apparaître les premiers rayons de jouets au magasin, les catalogues qui emplissent notre boîte aux lettres, les films de Noël qui débarquent sur nos téléviseurs et les illuminations qui arpentent nos rues. Le 25 décembre, on l’attend impatiemment et on le redoute terriblement. La joie de se réunir et la peur de la déception.

  • L’achat des cadeaux

Le plaisir de faire plaisir, on y pense mais affronter la foule et dépenser toutes ses économies n’est pas forcément un cadeau. On joue les détectives pour savoir ce qui va rendre l’autre heureux et on a la pression de se dire que cet autre ne sera peut être pas content. Acheter sonne péjoratif, offrir est déjà plus joyeux. Ceci dit, on ne peut pas prévoir la réaction de la personne à qui on veut offrir un présent alors on imagine ses yeux étoilés à l’ouverture de l’emballage mais le pire peut arriver. Il y a aussi toute cette organisation, éviter les heures d’affluences, traquer le meilleur prix et trouver le joujoux tant convoité qui est souvent en rupture de stocks. Le stress est à son comble !

  • Faire bonne figure devant l’excitation générale des gens heureux

Passer Noël ou le jour de l’an en famille est une chance que certains n’ont pas. Être seul(e) durant cette période peut devenir un vrai calvaire face à la joie des autres au bureau, dans la rue, sur les réseaux et à la tv. Alors, il faut se faufiler dans le moule, sourire pour cacher la tristesse. Il y a aussi ceux qui n’aiment pas ces fêtes mais qui se donnent l’air d’être ravi pour ne pas créer de malaise. Dire que l’on n’aime pas Noël peut facilement devenir une source de débat puis la dispute pour le clôturer.

  • Réunion de famille : j’y vais ou j’y vais pas

C’est le moment de se mettre d’accord, qui passera les fêtes avec qui. C’est probablement la période durant laquelle il y a le plus de désaccords familiaux quant au partage des enfants lorsqu’il y a divorce, se mettre d’accord sur les cadeaux, le menu, les tensions familiales du passé qui refont surface, les bulles consommées sans modération qui délient les langues, c’est l’heure du règlement de compte sous différentes dimensions.

  • Entre la fiction et la réalité, la déception peut s’avérer être très grande

On a tous déjà regardé au moins une fois, si ce n’est plus, un film de Noël. La fiction a l’atout de nous faire rêver : les maisons décorées, le grand sapin, la belle cheminée, la grande famille  aux 4 générations heureuses de se retrouver, le Prince charmant ou la dulcinée rencontré(e) le soir du 24, les chants de Noël, les visages heureux des personnages, le baiser sous le houx, le Père Noël et ses lutins, le grand dîner dans cette jolie maison illuminée, les voisins qui s’invitent, etc.

Ce beau scénario sous ses airs magiques fait bien des malheureux lorsque l’on se rend compte de la supercherie. Il ne tient qu’à nous de faire de ce rêve une réalité.

  • Les cloches ont sonné, on déballe et on remballe

Le jour de Noël, chacun ouvre ses présents. Le sourire attendu sur les lèvres de l’autre est au rendez-vous mais on s’attendait à une réaction plus expressive. Finalement, demain est un nouveau jour et la vie suivra son cours. Le compte, quant à lui, est bien vide et la banque n’oublie pas de vous le rappeler.

Le 31 arrive à grands pas, tout est préparé, reste à voir si tout se déroulera comme prévu. C’est certain les résolutions sont prises, cette année sera meilleure ! Le stress de rendre une nouvelle ère plus belle que la précédente.

S’offrir le présent comme présent

Je ne vais pas mentir, cette période a l’allure d’un rêve éveillé. Se promener dans ce décor de lumières est un pur bonheur. Je me questionne simplement sur ces frustrations que j’ai pu rencontrer au fil des années. Ne serait-il pas magique de réveillonner tous les jours ?

Je suis fascinée par l’idée que le temps n’existe pas, ça berce mon esprit au quotidien. Je pense que l’on devrait se créer des résolutions à chacun de nos réveils et de rendre demain meilleur qu’aujourd’hui chaque jour de l’année. Évidemment, attendre le 31 décembre pour révolutionner la prochaine année est le phénomène d’une conscience collective mais si l’on désire réellement changer notre vie alors ne perdons pas de temps. La frustration se faire ressentir durant cette période festive mais elle cache certainement un désir constant de vouloir être meilleur. Ça peut paraître utopique, je le conçois. J’aime la vie et le partage du bonheur ! Chaque jour est une opportunité pour se rendre heureux alors profitons-en !

Offrons nous le plus beau des présents au présent : l’amour ♥ 

Parfois, 30 secondes paraissent interminables et 24 heures trop rapides.  

Je vous souhaite à tous d’excellentes fêtes tout au long de l’année, que vos rêves deviennent une réalité, que vos visages dessinent des sourires, que vos yeux refassent briller cette étincelle de joie, que le fruit de votre imagination soit croqué à pleine dents, que votre présence illumine ce joli monde et que la belle personne que vous êtes devienne encore meilleure !

 

 

 

FacebookGoogle+Partager