LE NOUVEAU FANTASME 2.0 : DEVENIR INFLUENCER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

devenir Influencer instagram facebook twitter

Être influencé(e) par les influenceurs*

Ils sont des milliers à s’installer sur la webosphère avec l’idée de devenir l’influencer* en vogue (influenceur en français). On les voit grandir sur les réseaux sociaux, raconter leur vie en images, se créer un univers et accroître leur communauté. Lorsque l’objectif du millier de followers est atteint, les marques se les arrachent ! Rien de surprenant, les abonnés sont une cible potentielle pour la vente. Est-ce qu’il y a de la place pour tout le monde dans ce cercle virtuel exclusif ? Faut-il un égo démesuré pour s’autoproclamer influencer ? On décortique le sujet !

Le rêve de faire carrière sur les réseaux sociaux

Le nouveau job tant convoité s’appelle « influencer », ce qui veut dire avoir un pouvoir d’influence sur une base d’abonnés, voir de fans. Ce business était la suite logique suite à la demande constante des fans qui demandaient « d’où vient ta robe? » , « où puis-je acheter son sac? ». Demande il y a et réponse arrivera. C’est ainsi que l’on pourrait raconter la fabuleuse histoire de la naissance de l’influencer.

La stratégie de sponsoriser des stars n’est pas nouvelle, on la voit encore dans les magazines lorsqu’une star de la musique porte la robe d’un grand couturier par exemple. Cependant, la nouvelle vague de stars du web est en pleine croissance ! Les plus grandes marques n’ont d’yeux que pour eux car le million de followers n’est pas donné à tout le monde. On peut imaginer la masse de travail derrière l’objectif pour rendre une page instagram à la pointe de la tendance ou bien une vidéo sur youtube bien réalisée avec une part de sincérité pour rester proche de l’audimat sans lui faire violence avec un bombardement de citations de marques. Être influencer ne s’apprend pas, on le devient et souvent se sont les abonnés qui créent ces nouvelles stars.

star réseaux sociaux bébé influencer

Le fantasme de l’influencer

Ils sont nombreux à convaincre leurs abonnés d’acheter le produit avec lequel ils se mettent en scène, mais certains mise sur la transparence en notant en barre d’infos « influencer ». Les réseaux sociaux sont devenus un terrain de jeu commercial où tout le monde veut devenir acteur de publicité. J’ai demandé à un conseiller médiatique de renommé international dans le domaine ce qu’il pensait de ce phénomène 2.0 « C’est un lieu de fantasme dans lequel les gens utilisent les selfies en prétendant être des célébrités. À présent, ils se donnent le nom d’influencer, ce qui n’est rien d’autre qu’un pur désir. Ils le disent, mais ne prouvent rien ». Pourtant les marques s’arrachent ces nouveaux visages digitaux afin d’en avoir l’exclusivité, à cette remarque, l’expert répond « Les marques ont une stratégie de spray and pray (vaporise et prie pour que ça marche). Aucune science ni analyse n’a prouvé que ça fonctionne vraiment. Ils espèrent que le résultat sera à la clé, mais ils n’ont aucune idée de ce qu’il faut faire ».

En parcourant les pages de ces nouvelles stars du web, j’ai remarqué que leurs abonnés veulent aussi devenir célèbre sur internet. Ils sont nombreux à laisser des commentaires sous les photos ou vidéos de leurs idoles 2.0. On peut voir une dizaine de phrases de ce type : « Venez sur ma page, je vous parle de mes astuces beauté » ou bien « Je fais des vidéos, venez, je vous follow en retour ». La course au succès semble à porter de mains, pourtant il ne faut pas généraliser car ces mêmes stars du web ne se prennent pas toutes pour des célébrités et font preuve d’humilité, de sincérité.

C’est comme un musicien, il ne suffit pas d’acheter une guitare pour devenir une rock star. 

Le conseiller en médias

On l’aura bien compris, il faut du talent et beaucoup d’investissement pour devenir la nouvelle star que ce soit sur un tapis rouge ou sur la toile digitale.  Être sincère avec ses abonnés pourrait certainement devenir la clé pour fidéliser son audience. Partager du contenu pour s’emparer des réseaux sociaux, la recette paraît simple, mais bien qu’ils soient nombreux à courtiser ce job de rêve 2.0, la place au sommet reste encore exclusive.

Que pensez-vous du phénomène de l’influencer ? Vous ont-ils déjà convaincu ? Participez au débat en laissant un commentaire ! :-)

*Le mot influencer en anglais reste beaucoup plus utilisé qu’influencer en français. Il désigne une personne disposant d’un compte sur un média social, diffusant régulièrement des contenus avec une audience élevée.


FacebookGoogle+Partager