GAGNER DE L’ARGENT EN FAISANT DE SON ENFANT LA STAR DE YOUTUBE

ENFANTS SUR YOUTUBE

ALLO MAMAN, ICI BÉBÉ !

Le saviez-vous ? Les enfants sur Youtube, ça marche très bien. Les chatons au placard, les bébés sont plus rentables ! (Cet article n’est en aucun cas une incitation à créer ce business)

Faire de son enfant la star de Youtube : l’improbable tendance du web

Le phénomène du Youtuber au million de vues a pris une telle ampleur dans notre société que même les parents s’y mettent. On connaît déjà les adolescents qui se filment dans leur chambre couleur pastel comme décor de fond pour raconter la vie à la planète web. Certains comptent des millions d’abonnés grâce à une personnalité et un contenu qui les séduisent en masse. Il y a aussi les plus anciens, les maîtres en la matière qui ont dépassé l’âge pubère et qui en ont fait un travail à plein temps. La tendance de la célébrité du web 2.0 a donné des idées aux parents pour arrondir les fins de mois. Malsain ? Parlons-en..

C’est dur, dur d’être un bébé !

Gagner de l’argent grâce à son enfant 

La recette  est simple : avoir un bambin, s’acheter une caméra HD, créer du contenu mignon et publier. Votre enfant pourrait être la star de demain grâce à sa frimousse et vous un crésus en devenir ! Détail important, savoir négocier les partenariats avec les marques est indispensable car elles raffolent des baby influencers. On va quand même descendre d’un ton, l’enfance ça dure un temps et tout cela risque d’avoir des conséquences sur votre progéniture lorsqu’elle se rendra compte de la supercherie à un âge plus avancée. Un genre de revers de la médaille, qui sait ! Réfléchir avant d’agir, n’est-ce pas ? Les polémiques sur les enfants stars ne datent pas d’aujourd’hui. On se souvient du phénomène Jordy, le bébé chanteur adulé par les médias dans les années 90. À présent, l’ère du web laisse place à une nouvelle vocation : devenir célèbre en quelques cliques.

C’est à l’étranger qu’on a pu voir naître ces chaînes Youtube mettant en scène des enfants qui testent des jouets et ça cartonne. L’une d’entre elles compte des milliards de vues et porte le nom d’Evan Tube (pour n’en citer qu’une outre-atlantique). Un business tellement fructifiant que l’idée a été reprise partout dans le monde et forcément ça arrive en France.

Un père mystère & ses deux fillettes : la famille presque formidable de Youtube

La chaine française à succès s’appelle Studio Bubble Tea. Elle a été lancée par un papa mystérieux qui se cache derrière sa caméra. Il s’improvise metteur en scène / réalisateur / producteur / trésorier de ses deux petits anges âgées de 2 et 7 ans au début de la création de la chaîne et garantie 1 vidéo publiée par jour. On peut les voir déballer des jouets, manger des bonbons, faire des sorties et répondre aux questions de leur papa poule (aux oeufs d’or). Le concept a déjà attiré des millions de vues et plus de 477 000 abonnés.  Comme les grandes Youtubeuses, elles font des vlogs, des tutoriels, des Foires aux questions, des meetup avec leurs fans, le tout orchestré par leur papa. Un père qui éduque ses filles, le scénario pourrait presque être charmant, sauf que…

Je ne vais pas cacher mon désarroi ! La première fois que j’ai visité cette chaîne, j’ai ressenti comme une gêne, une sensation de voyeurisme, un malaise quant à l’exploitation de leurs images. D’autant plus que ce n’est plus un secret pour personne, Youtube est un business rentable. Les marques sont clairement visibles, ce qui ne laisse pas de doute quant aux différents partenariats qui remplissent les caisses de monsieur. Sinon pourquoi être aussi régulier en ayant une quotidienne ? Si on ne recherche que l’amusement, une vidéo de temps en temps serait plus logique, non ? Le problème encore plus frappant est qu’il s’agit de mineurs n’ayant aucun pouvoir de décision. Comment peut on décider à 2 ans de devenir une Youtubeuse ? Je me le demande… « Papa, s’il te plaît, fais de moi la star de demain ! » Elles doivent sûrement être scolarisées (je l’espère) et ont déjà un planning bien chargé avec 1 vidéo par jour, la cadence est violente pour le jeune âge de ces petites. Sans jouer dans l’ironie, même EnjoyPhoenix ne fait pas de quotidienne sur sa chaîne (sauf vlogs parfois) ! Kalys et Athena, les bébés Youtubeuses que l’on voit sur la chaîne semblent s’amuser, ce qui pourrait nous laisser penser que c’est juste ludique et sain d’esprit. Sauf que l’on ne voit pas l’envers du décor, le père n’est pas à l’image avec elles, ce qui serait peut être déjà plus acceptable dans un contexte de travail. Oui, je dis travail car il s’agit bien d’une activité professionnelle à ce niveau là. En effectuant des recherches sur Studio Bubble Tea, j’ai également trouvé des gens révoltés qui font circuler des petitions pour dénoncer l’exploitation de ces enfants. Celles-ci sont très faciles à trouver, si vous voulez les liens, je peux éventuellement vous les partager. Bien que cet article n’a pas pour but d’inciter au lynchage de cette chaîne, il s’agit plutôt d’une réflexion personnelle sur cette tendance que j’avais envie de partager.

Ce sujet fait réfléchir sur une problématique encore non résolue : doit-il y avoir un âge légal pour s’afficher sur Youtube ou tout autre plateforme du web ? À voir l’ère numérique aussi présente chez les enfants de la nouvelle génération, peut être devrions nous opter pour un guide d’utilisation, une sorte de règlement intérieur du web qui protégerait ces derniers de la violence forte existante sur le web.  Mais si les parents s’en mêlent, l’histoire ne fait que commencer…

Enfin, je ne vais pas citer les autres chaînes de ce genre qui commencent à se multiplier car je ne veux pas donner plus de crédit à cette tendance qui me semble inappropriée. Évidemment, on peut être libre d’aimer et se dire qu’il n’y a rien de méchant dans cette mascarade, mais je pars du principe qu’on ne peut pas contrôler les visiteurs qui visionnent le contenu sur le web. Je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a aussi beaucoup de voyeurisme sur la toile. Sans compter les haters et trolls qui regardent les vidéos pour insulter de si petits êtres qui devront vivre avec ça toute leur vie. Être parent et utiliser son bébé pour gagner du fric, j’ai envie de dire que c’est carrément répugnant. Possible que ces enfants réclament la facture à l’âge adulte…

Je suis curieuse de savoir ce que vous en pensez.

Plutôt mignon à croquer ou choquant ?

Réagissez en commentaire

↓↓↓

FacebookGoogle+Partager