DIRE STOP À LA PRESSION DES HATERS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

harcèlement haters réseaux sociaux

Comment ne pas être atteint par les haters dans sa vie quotidienne ?

Parce que les réseaux sociaux sont devenus un terrain de jeu facile d’accès pour les personnes aux  intentions malsaines, il est conseillé d’éviter de les faire rentrer à la maison. La sphère digitale se veut parfois très négative à cause de la masse de haters ou trolls sur la toile. Prenons de la distance, optimisons notre vraie vie ! 

Le hater, c’est celui qui va déposer ses centaines de commentaires insultants, menaçants, violents sur les contenus d’utilisateurs des réseaux sociaux. On peut en distinguer 2, le hater de base et le trolls. Dans l’absolu ce sont les mêmes, sauf que le troll va créer un profil anonyme avec l’unique intention d’harceler. Celui  de base détestera tout contenu sur le web pour provoquer une réaction avec un vrai profil ou pas, qui sait ! Il peut très bien s’agir d’une personne que l’on connait et qui a une cible précise.

Une vie virtuelle à détester

Ils se baladent sur les réseaux sociaux en propageant de la violence, de la vulgarité avec l’axe précis : choquer et provoquer une réaction chez la cible (éventuellement une réponse).

Ses objectifs 

Ne pas aimer le contenu partagé sans raison fondée, le motif n’a pas d’arguments constructifs. Contenu : photo, vidéo, statut, article, etc.

Les conséquences sur la victime

Les moqueries à répétition des haters finissent par avoir des conséquences sur la vie réelle de la cible : faire perdre confiance soi , mal être, humiliation, harcèlement, envie de faire demi-tour et avoir PEUR !

Notons bien que les réseaux sociaux sont un terrain censé être social, il ne s’agit pas d’un champ de bataille. Alors, comment faire pour ne pas engendrer ces conséquences dans sa propre vie si nous sommes la cible de cette attaque ?

 

Haters gonna hate ;-)

 

Le guide des 6 actions pour lutter contre la folie du hater / trolls

 

1. Se protéger

Le premier réflexe à adopter est de supprimer les messages d’insultes. Ne laissez pas cette tâche de négativité nuire à votre image pour vous-même et pour ceux qui consultent ou consulteront votre page. Conserveriez vous un tas d’ordures dans votre salon ? Votre profil sur la toile vous appartient, l’ère dans laquelle nous sommes en a créé une identité, alors préservez vous en vous protégeant.

Le hater, ce petit malin, persévérera en créant un autre profil pour vous dire que vous n’assumez pas la critique et poursuivra sa quête à la haine, idem  : supprimez ! Le manque de respect n’a pas sa place, son idée de liberté d’expression n’est pas fondée. L’insulte n’est pas une critique. À partir du moment qu’il ne suit pas la règle pour tout être humain : le respect d’autrui, le hater ne doit pas être accepté et soutenu.

2. Prendre de la distance 

Ce que vous partagez vous appartient, libre à vous d’en faire profiter à une communauté limitée ou ouverte au public. Vous le faites parce que ça vous représente et que vous aimez ce que vous faites. Par exemple, si vous êtes youtuber vos publications sont le fruit de votre action. Prenez de la distance avec le hater, ne nourrissez pas la relation qu’il souhaite entretenir avec vous. Les critiques non constructives n’ont pas de sens concret pour votre vie personnelle. On peut dire que celui-ci reflète son propre profil comme un effet miroir. Il balancera son mal être sur sa proie sans se confronter à cette réalité.

Dans l’absolu, le meilleur conseil à donner aux haters serait qu’ils se fassent suivre, qu’ils réfléchissent au but de leurs actes afin de retrouver un équilibre avec eux-mêmes, un amour propre sans haine. Celui qui se respecte, respectera les autres.

3. S’exprimer

Si vous avez été la cible de ce type d’harcèlement, n’hésitez pas à en parler autour de vous. C’est un phénomène générationel, il n’y a aucune honte d’en discuter avec un proche ou même un psychologue si besoin. La sonnette d’alarme retentit à partir du moment qu’un fait sur les réseaux sociaux engendre des conséquences sur votre vie quotidienne. Le passage de l’écran à la réalité.

4. Le silence, la bonne réponse

S’il est impossible de supprimer ces utilisateurs malintentionnés, optez pour l’ignorance comme meilleure réponse à cette violence en prenons de la distance avec ces commentaires.

5. Ouvrir la discussion

Le hater peut être l’une de vos connaissances. Si vous pensez que cette personne est apte à discuter, ouvrez le débat en privé. Évitez de le faire en public afin de ne pas nourrir un débat sans fin. Avant d’agir, prenez le temps de la réflexion, préparez l’essentiel de ce que vous souhaitez lui dire en prenant du recul.

6. Pause

Dans certains cas, les attaques en masse de haters peuvent inonder votre page. Vous ressentez alors que cette pression est trop importante dans votre vie, faites une pause. Prendre le large peut être une vraie cure qui vous fera le plus grand bien ! Cette période peut être l’occasion de vous ressourcer avec une connexion 100% vraie vie. Voir article : Digital Detox

Il est conseillé d’informer vos amis ou abonnés avec un message expliquant la raison de votre pause temporaire afin d’éviter toute inquiétude de la part de votre communauté web.

Rappel : ce qu’il ne faut surtout pas faire 

Je fais un rappel car c’est déjà noté plus haut, mais on ne le répète jamais assez. Je souhaite préciser encore une fois qu’il est inutile de répondre à la violence par la violence. C’est applicable dans la vraie vie également, on ne règle rien avec la brutalité, elle ne fait que nourrir le conflit sans trouver de solution. La paix n’est elle pas la meilleure réponse pour lutter contre le mal ? Je pense qu’elle est plus forte, elle ne combat pas, elle réunit.

♥ J’espère que cet article pourra aider des personnes qui se trouvent dans ce cas de figure. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez une autre idée pour lutter contre les attaques des haineux sur les réseaux sociaux. Si vous souhaitez témoigner, vous pouvez m’envoyer un message en privé ou en commentaire.

Je vous souhaite à tous une belle semaine dans la vie et bon voyage sur la toile !  ♥

FacebookGoogle+Partager