FIFTY SHADES OF GREY, CENDRILLON DES TEMPS MODERNES, ELLES DISENT TOUTES OUI !


Le film polémique dépasse les limites et fait salle comble ! Pourquoi ?

Je me suis posée cette question. N’ayant jamais lu le livre, juste visionné la bande annonce puis fini par atterrir dans cette salle le dimanche 15 février.

50 Nuances de Grey, c’est une romance érotique publiée en 2012 par l’auteur Erika Leonard James et qui est devenue un best seller à travers le monde avec une recette simple : une histoire écrite par une femme pour les femmes.

Sortie au cinéma en plein coeur de la St Valentin, Grey a fait des ravages avec des millions d’entrées, j’en fais partie.

Scène du film 50 Shades of Grey

Scène du film 50 Shades of Grey

Grey, Romantique ou Érotique ?

Voilà ce qui m’est tout de suite venu à l’esprit, suis-je venue voir un film d’amour ou bien une oeuvre érotique ?

Dressons son portrait : il est beau, jeune, séduisant, intelligent, riche et mystérieux.

Et sa conquête ? Elle s’appelle Anastasia Steele, jolie, simple, étudiante diplômée en littérature, apparence innocente.

Lorsque l’on est plongé dans l’obscurité de la salle de ciné et que le film commence, l’ambiance Grey est à son comble. Les critiques avaient promis « trop de sexe » mais finalement c’est une histoire romantique que l’on découvre au fil des scènes. Etonnant !

Monsieur Grey n’est autre qu’un fou amoureux de l’étudiante et fera tout pour la séduire. Seul hic, si ça fait polémique c’est que ce bel homme a un défaut plutôt… gênant ! Oui, le « mystère » a été brisé, Grey est sadomasochiste.

Et malgré cela, elles sont folles de lui ! 

Ayant vagabondé sur les réseaux sociaux, j’ai remarqué que la gente masculine y va un peu fort dans ses propos : insultes, incompréhensions, paroles « macho » et j’en passe.

Messieurs, point d’affolement, je vous explique le pourquoi du comment quelques lignes plus bas…

Cendrillon - Disney

Cendrillon – Disney

Nous avons tous été bercés par les contes de fées. Et si je vous disais, Cendrillon ?

Grey a tout du Prince Charmant sur un cheval blanc. Sauf qu’on est en 2015, en l’occurence nous avons troqué l’étalon pour un bolide. Voyons, ne soyez pas matérialistes, ça n’a rien à voir !

Rappelez vous de cette jeune fille servante d’une famille qui rencontre un Prince et ce dernier devient fou d’elle jusqu’à en faire sa Princesse. Qui est-ce ? Cendrillon, évidemment.

Toutes les femmes rêvent secrètement de cet homme romantique qui, par amour, pourrait décrocher la lune.

5 points clés qui expliquent pourquoi les femmes raffolent de la trilogie 50 nuances de Grey : 

 

  • Tous les décors sont fabuleux et Grey sait les mettre en valeur de façon amusante. Prendre son jet privé pour un caprice d’un soir, faire une activité dans les airs pour avoir des sensations fortes, la surprendre en lui offrant une voiture sans même lui demander son avis sur la couleur, lui offrir une magnifique robe pour une occasion spéciale… Grey est prêt à tout pour la conquérir.

 

  • C’est un homme d’affaires censé être toujours occupé. Malgré cela, il est obsédé par la belle, en fait sa priorité et nous ne le voyons jamais travailler. Il quitte sa tour dorée pour partir à sa recherche jusqu’au magasin d’outillage dans lequel elle travaille, fait des kilomètres pour obtenir un baiser.

 

  • Une passion est née depuis leur première rencontre, ce qui rend cet amour encore plus fort

 

  • Grey a un gros défaut : il dit ne pas faire l’amour (car sadomasochiste) et pourtant il se laisse envoûter par cet amour passionnel.

 

  • Ce même défaut devient séduisant car toutes les femmes sentimentales veulent savoir le « pourquoi ». Il est clair que Grey préfère des pratiques sexuelles peu conventionnelles mais cela cache un passé douloureux.

 

Et pourquoi pas une bonne thérapie ? Parce que c’est une trilogie et qu’il faudra encore patienter pour voir la suite.

Conclusion : C’est une histoire romantique très semblable à Cendrillon, on rajoute juste un défaut au Prince pour moderniser la chose et le tour est joué ! Esprits fermés s’abstenir, c’est un film à consommer avec une ouverture d’esprit.

 


FacebookGoogle+Partager